Qu'est-ce qu'un slasheur ?

Dernière mise à jour : 13 sept. 2021


Déboires et paroles de slasheurs.



Consultante en design en semaine et décoratrice d'intérieur le weekend, régisseur son et concepteur vidéo en freelance, professeur d'histoire et batteur dans un groupe de musique le soir ? Il n'y a aucun doute, vous êtes slasheurs.

Souvent les slasheurs ne savent pas qu'il existe un terme pour désigner leur statut pluriactif.

Un slasheur ou une slasheuse est une personne multipotentielle qui cumule plusieurs activités professionnelles.

Slasheur ? Encore du franglais ?! Le mot existe en tout cas depuis 2020 dans le Larousse.

En France on les appelle également les pluriactifs ou polyactifs ou plus récemment les zèbres. Le terme a été créé par Marci Arboher aux Etats-Unis en référence au signe typologique slash "/" suite à la publication de son livre One Person / Multiple Careers en 2007. L'experte du slashing en France, que j'ai eu la chance de rencontrer, est Marielle Barbe qui a abordé ce sujet dans son livre publié en 2017 "Profession Slasheur : Cumuler les jobs un métier d'avenir". Contrairement à une ancienne génération qui cherchait plusieurs jobs pour joindre les deux bouts, les slasheurs le sont aujourd'hui souvent par choix et représentent une catégorie socio-professionnelle plutôt diplômée.


Mais ai-je le droit de cumuler des activités professionnelles ?

Le système français administratif a beau être complexe il est en évolution depuis une dizaine d'année au profit des slasheurs. La création du statut auto-entrepreneur (aujourd'hui nommé micro-entrepreneur) permet depuis 2009 de créer son entreprise en cumulant un CDI à condition de la déclarer à son entreprise et de respecter un plafond de revenus. Depuis 2020 le régime social des micro-entreprise a même migré du régime des travailleurs indépendants vers la CPAM dans un soucis de simplification.


Le slashing, ce serait tout benef ?

Slasheurs : enviés ou évités ?

Le slashing offre de multiples avantages comme vivre de ses passions, générer des revenus supplémentaires, éviter les burn out / bore out / brown out (épuissement / ennui / perte d'intérêt au travail) ou encore être son propre patron. Mais les slasheurs se trouvent souvent confrontés à des difficultés telles que la gestion du temps, le sentiment de ne pas achever ses projets, la procrastination, le syndrome de l'imposteur. Les slasheurs créatifs travaillant dans de grandes structures craignent d'être jugés et "démasqués". Plus gravement, j'ai pu partager plusieurs témoignages de harcèlement moral au travail lorsque des collègues malveillants découvrent les activités annexes d'un collaborateur et cherchent à le décrédibiliser auprès de l'entreprise par cette voie.


Etre slasheur : le mode de travail de demain ?

Pourtant je n'ai qu'à observer mes neveux lycéens pour comprendre qu'un bouleversement dans le monde du travail arrive. Cette même génération qui sera sur le marché du travail d'ici 5 ans maîtrise de nombreux outils numériques, zappent, passent d'un sujet à un autre, innovent, créent à un vitesse impressionnante. Ils ne supportent pas l'inactivité, internet occupe une grande partie de leur temps libre. Les bacheliers peuvent désormais choisir des matières dominantes qui mêlent spécialités littéraires et scientifiques. Exit le BAC S ? Et pour les plus anciens, il est loin le BAC C ! Les crises financières, économiques et désormais sanitaires nous ont fait revoir nos habitudes de travail et nos modes de vie. Les entreprises ont largement opté pour maintenir quelques jours de télétravail par semaine. De plus en plus de parisiens déménagent en province. Que faire de toutes ces précieuses heures de transport, de pause déj et pause café gagnées chaque semaine ? C'est justement surement l'occasion de vous affirmer en tant que slasheur et développer les activités qui donnent du sens à votre vie.

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout